Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Mieux Vivre à Savigny sur Orge

Articles récents

La réponse de Pierre Guyard au FN

20 Novembre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Conseil municipal, #politique locale, #Audrey Guibert, #FN

Lors du conseil municipal du 17/11/2016 à Savigny-sur-Orge , en réponse au vœu abject et xénophobe du FN, Pierre Guyard, au nom du groupe Savigny-notre-ville a tenu à mettre les points sur les I:

A l’heure où la situation dramatique de la jungle de Calais a trouvé une issue solidaire, certains font le choix de jouer le jeu de la peur, de la division, de l’extrémisme. C’est un jeu dangereux qui porte atteinte aux valeurs de la République. Ce choix funeste reviendrait à faire divorcer notre pays de son histoire, de sa culture, de la voix que les peuples du monde ont appris à aimer d’elle.

La crise migratoire résulte des désordres du monde, que nul n’ignore, et contraint à l’exil des milliers d'enfants, de femmes et d’hommes qui fuient les guerres et les persécutions. Elle concerne l’Europe entière. La France, 5ème puissance mondiale, prend ses responsabilités.

Plus d’1,5 million de femmes, d’hommes et d’enfants ont franchi les frontières extérieures de l’Union européenne au péril de leur vie. La France agit au plan européen, et prend sa part de l’indispensable effort d’accueil des personnes en besoin de protection. Elle démantèle les filières de passeurs qui prospèrent cyniquement sur la détresse des êtres humains. Notre politique migratoire est maîtrisée : la demande d’asile en France, qui s’établit à 65 000 en moyenne annuelle ces dernières années, atteindra 100 000 en 2016 sur plus de 65 millions d'habitants. Faire croire à une prétendue invasion migratoire en France est un mensonge dangereux et indigne.

La responsabilité de l'accueil des migrants et des réfugiés incombe à l'Etat. L’Etat agit pour le démantèlement de la jungle de Calais. Il est dans son rôle lorsqu’il organise et finance un accueil digne et maîtrisé des réfugiés et demandeurs d’asile. Et alors que les Français attendent une sortie de crise honorable, à l'instar du chef de file du parti « Les Républicains », Président de Région Auvergne - Rhône-Alpes et son compère de la Région PACA, notre collègue du front NATIONAL nous demande de nous exonérer honteusement de nos responsabilités et du devoir de solidarité.

Les faits sont têtus : en dépit des contrevérités proférées, l’immense majorité des migrants présents à Calais ne sont pas des migrants économiques irréguliers ; ce sont des hommes, des femmes et d’enfants qui fuient la guerre et les persécutions. La différence est majeure. La France a vocation à leur donner asile. Mensonge également que de soutenir que les migrants économiques irréguliers ne sont pas reconduits : la France reconduit ceux qui n’ont pas vocation à être réfugiés ; cela a été le cas depuis Calais pour plus de 1 300 personnes en situation irrégulière depuis le début de l’année 2016.

Mensonge, enfin, lorsque les mêmes parlent de « mini-Calais ». Depuis neuf mois, 161 Centres d’Accueil et d’Orientation ont été créés en France, dans un dialogue systématique avec les maires de toutes sensibilités politiques. Intégralement financées par l’Etat, ce sont des petites structures, très encadrées, dans lesquelles les associations accompagnent les migrants vers la demande d’asile. D’ores et déjà, ils ont permis l’accueil de 5 500 personnes dans des conditions positives. Qui peut soutenir qu’un grand pays comme le nôtre, 65 millions d’habitants, ne peut dignement accompagner vers l’asile 9 000 personnes en détresse ? Au nom de quel égoïsme la ville de Calais aurait-elle vocation à être abandonnée ? Nous sommes solidaires de Calais, et nous sommes plus nombreux que ceux qui défient la solidarité nationale.

Les mensonges à répétition ne font pas une vérité. Ils créent de la peur, de la division, de la haine. Nous ne pouvons laisser installer une situation de tension dans notre pays qui a besoin de rassemblement et de raison. Nous voulons que la France demeure fidèle à ses valeurs. C’est là son honneur, soyons ici aussi, à Savigny, fiers de ces valeurs et rejetons ce vœu indigne présenté par des obscurantistes portés par l'idéologie néfaste du repli sur soi.


Pierre GUYARD

La réponse de Pierre Guyard au FN

Rappelons que le texte du vœu ne sort pas de la plume de Mme Guibert mais est une copie du texte national ,  dû au maire FN Steeve Briois, tissu, xénophobe, anti-Europe et bien loin des valeurs chrétiennes d'accueil rappelées par le pape François.

A ce même vœu, David Fabre a tenu un discours ambigu, insistant sur l'origine des migrants, comme si il était bon de trier suivant la religion.

Quand au maire, Eric Mehlhorn , s'il a bien voté contre, c'est surtout sur des questions de forme....

Lire la suite

Lettre à Madame la Préfète de l’Essonne pour un droit de réponse

15 Novembre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #Eric Mehlhorn, #Conseil municipal

Le maire de Savigny-sur-Orge a fait procéder à la diffusion dans toutes les boîtes aux lettres de la commune, d’une «lettre d’information à l’attention des Saviniens» ayant pour objet la fiscalité locale 2016, lettre accompagnée d’un encart (feuille A4 pliée recto-verso).
Cette lettre et cet encart, diffusés  mi-octobre 2016, ont fait l’objet d’un courrier à Monsieur le Maire daté du 20 Octobre 2016, courrier resté sans réponse à ce jour.

Le groupe «Savigny, notre ville» s'adresse donc au préfet, autorité de tutelle et garant de la légalité des actes de la commune :

SENICOURT Jacques
Conseiller municipal de Savigny-sur-Orge
Pour le groupe «Savigny, notre ville»

Le 15 Novembre 2016

A Madame la Préfète  de l’Essonne

Objet : absence d’espace réservé à l’opposition dans une lettre du Maire aux Saviniens et demande de droit de réponse.

Madame la Préfète,
Le groupe d’élu(e)s «Savigny, notre ville» vous sollicite pour faire respecter la légalité, relativement à la diffusion dans toutes les boîtes aux lettres de la commune, d’une «lettre d’information à l’attention des Saviniens» ayant pour objet la fiscalité locale 2016, lettre accompagnée d’un encart (feuille A4 pliée recto-verso).
Cette lettre et cet encart, diffusés aux Saviniens mi-octobre 2016, ont fait l’objet d’un courrier à Monsieur le Maire daté du 20 Octobre 2016, courrier resté sans réponse à ce jour.
Cette « lettre aux Saviniens » de M. le Maire et l’encart joint constituent une communication politique traitant de la gestion du Conseil municipal.
Ainsi, le dernier paragraphe au recto et tout le verso de la lettre se réfèrent aux débats budgétaires, à l’analyse par la majorité municipale de la situation financière de la commune (baisse des dotations de l’Etat-dont le montant est d’ailleurs erroné s’il est fait référence à la seule DGF- , capital de la dette à rembourser, et aux choix budgétaires et économiques du Maire (engagement de « projets importants », augmentation des impôts locaux en 2016 et 2017, rappel des mesures prises en 2015, etc…). De même, les pages 3 et 4 de l’encart sont des justifications des choix et une présentation de la politique municipale générale couvrant un grand nombre de champs : la politique de réduction de la dette, les choix d’investissement, la politique fiscale future, etc…
En conséquence, cette lettre accompagnée de son encart  constituent un «bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du Conseil Municipal » au sens de l’article L2121-27-1 du Code Général des Collectivités Territoriales. Comme le précise l’article précité, cette publication aurait dû comporter un «espace réservé à l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale».
Nous vous sollicitons pour rappeler la législation à M. le Maire de Savigny-sur-Orge et pour l’inciter à réparer cet abus de droit par la publication par la Mairie d’un droit de réponse.
Vous en remerciant à l’avance,
Veuillez agréer, Madame la Préfète, mes respectueuses salutations.

Lire la suite

Les suites des incendies à Grand-Vaux

15 Novembre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #politique locale

Lors de la séance du Conseil municipal du 17-11-2016, le groupe Savigny notre Ville posera la question orale suivante :

Question orale : face à l’absence déplorable de commerce, demande d’assurer plus de présence des services publics et services associés auprès des habitants de Grand- Vaux et, dans les meilleurs délais, des moyens de déplacement afin de permettre aux résidents du quartier de Grand -Vaux dépourvus de moyens de locomotion d’accéder aux commerces saviniens.

Au début de ce mois de novembre, un incendie présumé d’origine criminelle a détruit deux magasins à Grand Vaux dont la seule supérette, « Le Marché Entrepôt ». Nous condamnons ces actes délictueux et apportons tout notre soutien aux commerçants et à la population.

La fermeture de ces commerces accroit encore l’enclavement du quartier et le sentiment de relégation de ses habitants. En effet, une partie de la population, dont les personnes âgées dépendantes, sans moyen de locomotion et aux ressources souvent modestes, est dans l’incapacité d’accéder facilement à des commerces et de se ravitailler.

Comme la ville le fait déjà pour les résidents du foyer Lucien Midol ou l’a fait après les fortes inondations de mai 2016, nous proposons que, dans les meilleurs délais, la ville mette à la disposition des habitants une navette leur permettant de se rendre dans les commerces de proximité les plus proches et si possible saviniens.

La rénovation est certes lancée, mais le projet ne deviendra réalité que dans quelques années, alors que la population souffre de manque de commerces diversifiés, de services publics de proximité et patiente depuis longtemps. En conséquence, nous vous proposons, Monsieur le Maire, et nous vous posons la question en concertation avec les habitants et leurs associations représentatives, de mettre en œuvre ou de renforcer, dès maintenant ou dans les meilleurs délais :

  • la mise en œuvre d’une navette pour faciliter l’accès aux commerces saviniens selon une fréquence et des modalités à définir avec les habitants

  • la présence de la Ville par l’ouverture d’un bureau annexe de la mairie, d’une permanence de la Mission Locale et d’une permanence du CCAS ;

  • la présence des services publics et notamment de la Poste ;

  • le renforcement des fréquences d’enlèvements de déchets, la permanence de dépôts d’immondices, notamment devant la pharmacie, démontre qu’il y a un besoin ;

  • l’étude avec la police nationale, d’une présence adaptée pour lutter contre la répétition des actes délictueux dont le quartier fait l’objet depuis quelques mois.

Et enfin, nous vous demandons de rechercher des solutions pour permettre aux habitants l’accès aux soins médicaux et particulièrement d’étudier la possibilité d’un centre de santé dont l’Etat assure une partie importante du financement pour les QPV dont Grand-Vaux fait partie.

Question posée par Pierre  GUYARD pour le groupe «Savigny, notre ville»

Pierre Guyard, Eva SAS, Jean-Marc Defrémont, Lydia Bernet, Jacques Senicourt, Michèle Plottu-Grossain

Lors

Lire la suite

Les vœux au Conseil municipal du 17/11/2016

14 Novembre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Conseil municipal, #politique locale, #Audrey Guibert, #FN

Comme la loi l'y autorise, le conseil municipal peut émettre des vœux sur des objets d’intérêt local. Pour le conseil municipal du 17/11/2016, chacun des 3 groupes d'opposition en propose un.

David FABRE propose la restitution de la cagnotte fiscale 2015 aux Saviniens; c'est louable, mais le débat budgétaire a été déjà longuement évoqué.

Le groupe "Savigny notre ville " pose un problême concret, et qui va devenir urgent, sur l'accès au Tram-train Massy Evry dit T12. Les maires successifs n'ayant rien fait pour obtenir une station sur le territoire de la commune de Savigny-sur-Orge, il est important d' assurer aux habitants de Grand-Vaux un accès convenable à la station  d’Épinay-sur-Orge. (voir pièce jointe)

 

Les vœux au Conseil municipal du 17/11/2016

Quant au front national , il propose son abjecte résolution "Commune sans migrants". Ce texte national est dû au maire FN Steeve Briois, tissu, xénophobe, anti-Europe et bien loin des valeurs chrétiennes d'accueil rappelées par le pape François.

Pierre Henry, directeur général de France terre d’asile, a réagi violemment  « Cette idée est totalement absurde, elle est scandaleuse », explique Pierre Henry, qui estime qu’ »à partir du moment où des élus de la République installent dans l’oreille des gens de telles absurdités, c’est la barbarie qui petit à petit nous est proposée. »

Signalons aimablement à Mme Guibert que France Terre d'Asile est installé à Savigny sur Orge depuis 2003 sous la forme du  Cada de l'Essonne, qui a pour mission d’offrir aux demandeurs d’asile un hébergement digne et un accompagnement adapté le temps de leur procédure d’asile.  Et rappelons qu'aucun incident n'a été signalé depuis 2003 et que les riverains n'ont émis aucune protestation.

Lire la suite

Conseil municipal du 17 novembre 2016

13 Novembre 2016 , Rédigé par PS Savigny Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Eric Mehlhorn, #Conseil municipal, #politique locale

Le conseil municipal de Savigny-sur-Orge se réunira le jeudi 17 novembre 2016. Vous trouverez plus bas l'ordre du jour complet.

Pour une fois pas de point sur le budget ou les impôts.

Un point étrange à l'ordre du jour, le point 2 concernant la protection fonctionnelle du maire, qui se sent diffamé... à suivre

Conseil municipal du 17 novembre 2016
Lire la suite

Lettre ouverte au maire de Savigny-surOrge

20 Octobre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #Eric Mehlhorn

Le groupe « Savigny, notre ville » composé de Pierre Guyard, Eva Sas, Jean-Marc Defrémont, Lydia Bernet, Jacques Senicourt, Michèle Plottu-Grossain a déposé en Mairie une lettre ouverte à Monsieur Le Maire, Éric Mehlhorn,  à la suite de sa lettre d’information du 19/09/2016 relative à la fiscalité locale.

Le 20/10/2016

Monsieur Le Maire,


Les Saviniens ont reçu ces derniers jours, sous enveloppe, votre « lettre d’information » relative « à la fiscalité locale », lettre recto-verso et document A4 recto-verso plié intégralement payés par nos impôts.
Il est certain qu’une explication et des justifications de vos choix budgétaires et fiscaux étaient nécessaires auprès des Saviniens scandalisés à juste titre par la hausse du taux de la taxe foncière 2016 qui de plus se conjugue avec celle que vous avez votée au niveau du département de l’Essonne en votre qualité de Vice-Président du  Conseil départemental.
Nous constatons que vous avez bafoué délibérément la Loi et les principes de base de notre démocratie locale en ne réservant dans ce courrier à tous les Saviniens aucun espace, sous forme de tribune libre, à votre opposition. C’est un grand déshonneur, un manque de loyauté et un coup de plus porté à nos valeurs républicaines.


Pourtant , vous n’êtes pas sans ignorer l’article L2121-27-1 du Code Général des Collectivités Territoriales qui précise que : « dans les communes de 3 500 habitants et plus, lorsque la Commune diffuse sous quelque forme que cela soit un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du Conseil Municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale… »


Membre du Conseil municipal sous la mandature de Madame Spicher-Bernier, vous n’êtes pas sans ignorer que le tribunal administratif de Versailles a donné raison (jugement en date du 10 octobre 2013) à la requête du groupe d’opposition de gauche « Imagine Savigny » sur ce même sujet.
Après la suppression d’importants services publics pour l’enfance et la jeunesse, la réduction des subventions aux associations, etc… après des hausses d’impôts, vous mettez donc à mal la démocratie locale !


Pour rétablir la parité d’information nous vous demandons un « droit de réponse » à votre lettre aux Saviniens sous une forme à trouver : cela pourrait être un encart spécifique dans le prochain magazine municipal (s’il existe encore !) sur la base des dispositions du règlement Intérieur du Conseil Municipal, hors la tribune libre habituelle.
De plus, nous déposerons des amendements au règlement intérieur du Conseil Municipal en vue de renforcer la démocratie locale et nous espérons qu’ils pourront être débattus et emporter votre accord.
Veuillez croire, Monsieur Le Maire, à notre fort attachement aux valeurs républicaines,
Veuillez agréer nos meilleures salutations
Le groupe municipal d’opposition de gauche « Savigny, notre ville »

Lire la suite

Mehlhorn tente vainement de justifier les hausses d'impôts

20 Octobre 2016 , Rédigé par PS Savigny Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #Eric Mehlhorn, #Conseil municipal

 

Alors que les avis d’impôts locaux foncier et d'habitations sont arrivés ou arriveront dans nos boites à lettres, vous avez sans doute pu constater pour ceux qui sont concernés par la taxe foncière que celle-ci a augmenté de façon très importante.

Dans le même temps, la Mairie a fait distribuer, la « lettre du Maire » qui se veut une explication à cette hausse très importante.

En fait pour chacun d'entre nous, 2 hausses se cumulent, reposant toutes deux sur la même supercherie.

En effet, la majorité retrécie Les Républicains (LR) du Conseil municipal  a voté une hausse de sa part de 29% en complément de la part de l'ancienne CALPE revenue à la commune, et la même majorité LR du conseil départemental une hausse équivalente (+29%) pour la part départementale. L’une et l’autre l’expliquent par une soi-disant faillite des comptes.

En avril, Eric Mehlhorn annonçait qu’il manquait 1 million pour boucler le budget, annonçant la hausse nécessaire des impôts avant de voter en septembre un excédent de 4 millions d’euros au compte administratif 2015. On passe de -1 à +4. Au département, chacun se souvient du Président DUROVRAY annonçant un déficit de 110 millions d’euros avant de découvrir et devoir voter un excédent de 35 millions d’Euros. Là on passe de -110 à +35 ! C’est grotesque !

Chacun peut constater la grosse ficelle de cette manipulation : annoncer la faillite, voter la hausse d’impôts, puis découvrir qu’on ne manque pas de ressources.

Ces hausses d’impôts n’étaient pas nécessaires, la suppression des services publiques comme la crèche parentale, La Savinière, Sport vacances. Le soutien à la MJC et aux associations saviniennes est nécessaire pour garder à notre commune son attractivité. de même, les baisses de subventions aux associations se sont multipliées au département ainsi que le soutien aux familles pour les collégiens et les crêches.

Il est à noter que la Ville prend comme exemple les taux d’imposition de Ville comme Athis-Mons ou Viry-Chatillon sans comparer les services publics développés dans ces communes qui sont sans communes mesures avec ceux que notre ville propose.

A SAVIGNY, pas de cinéma, pas de piscine, pas de patinoire, pas de pôle culturel, pas de centre de santé, mais des impôts, oui !

Et ce n’est pas fini. Hausse à nouveau en 2017

Nous avions réitéré notre proposition lors du dernier conseil municipal:  la suppression de la hausse de la taxe d’habitation prévue pour 2017, un budget supplémentaire pour la MJC et les associations. elles n’ont pas été acceptés alors même que la majorité municipale devait avouer avoir perçu 800 000 euros supplémentaire de subventions du département sois-disant sans ressources!.

La hausse de la taxe foncière n’était pas justifiée, la hausse de la taxe d’habitation ne l’est pas plus. Il est temps que la raison soit la justification de l’action !"

Mehlhorn tente vainement de justifier les hausses d'impôts
Lire la suite

Journées Européennes du Patrimoine à Savigny-sur Orge

16 Septembre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent

Samedi 17 et Dimanche 18 septembre 2016 : 33e Journées Européennes du Patrimoine . Patrimoine et citoyenneté.

432 animations dans le département de l'Essonne, oui, c'est très bien et combien à Savigny-sur- Orge, 4e commune de l'Essonne?: ZERO .

Dans cette liste, il n'y a rien entre Sainte-Geneviève-des-Bois et Sermaise.

La Mairie annonce bien timidement sur son site une ouverture du Musée Davout, Il faut féliciter le service archives doc et ses agents. Ils sont passés de 3 a 2 agents et malgré tout réussissent à organiser cette ouverture du Musée. Mais hélas, le programme officiel départemental n'en fait pas état.

Notre génial maire Éric Mehlhorn, est, ironie de l'histoire, Vice-Président du Conseil Départemental, avec pour délégation "le Patrimoine départemental"

Journées Européennes du Patrimoine à Savigny-sur Orge
Journées Européennes du Patrimoine à Savigny-sur Orge

Et puis le mot "Patrimoine" résonne dans les oreilles de M Mehlhorn, lui qui n'a pas trouvé mieux que de brader le patrimoine de la commune en abandonnant La Savinière.

Que se passe-t-il donc les 17 et 18 septembre 2016 à Savigny-sur- Orge : Un évènement très intellectuel, le Salon du Jeu de Société. On peut parier que l'organisateur privé de ce salon, qui tourne en France a été tout content de trouver ce week-end à se placer à Savigny-sur- Orge, toutes les autres communes ayant dit: pas question de ce salon la Journée Européenne du Patrimoine!

Journées Européennes du Patrimoine à Savigny-sur Orge
Lire la suite

La présentation mensongère du budget 2016 dans le magazine municipal (suite)

20 Août 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Maire incompétent, #Savigny-sur-Orge, #Conseil municipal

La présentation des enjeux du budget 2016 est marquée par des affirmations erronées et beaucoup d’approximations, bref une absence de rigueur traduisant l’incapacité de bien gérer les ressources de la ville de cette majorité.

Une mauvaise gestion, alors que d’autres choix sont possibles
« La poursuite des efforts de gestion » serait la politique suivie par M. le Maire… Mais que signifie cette formule ? Il faudrait faire des « efforts » pour gérer et ces «efforts« constituent la politique du Maire? Bref, la formule est creuse !
a) Et de prétendre « stabiliser le service public municipal » après avoir déployé des mesures « rigoureuses »…On se souviendra longtemps en effet des décisions de 2015 prises sans concertation et sans débat : fermeture de la crèche familiale et de la Savinière, arrêt des activités sports-vacances, réduction de 50%, voire suppression des subventions aux associations (cf. la MJC), etc… Ces mesures devaient permettre à la ville d’économiser 3,6 M€ par an.
Or, il n’en est rien et M. le Maire le reconnaît quand il écrit dans ce magazine municipal que: « le rythme des pertes de recettes est devenu supérieur au rendement des mesures d’économies mobilisables par la ville ». A la suite de nos questionnements, en Conseil municipal le Maire a reconnu que les fermetures de services publics de 2015 avaient permis d’économiser en 2015 que : 432 K€ et en 2016 que 947 K€ du fait des charges de licenciement et autres générées par ces mesures. Selon nos calculs au total c’est au maximum 2 M€ par an d’économies après 2020 qui pourront être dégagées par les fermetures de 2015.
b) Et d’afficher la réduction du nombre d’heures supplémentaires par l’annualisation de nouveaux services » : les économies engendrées par cette nouvelle organisation ne sont malheureusement pas chiffrées et l’on peut douter de leur ampleur.
c) Et de s’engager « à limiter le remplacement du nombre d’agents partant à la retraite : 2 sur 6 ».
Là aussi la mesure n’est pas chiffrée et surtout le nombre de recrutements sur de nouveaux nombreux postes créés vient en contradiction avec le non remplacement d’agents partant en retraite. Si certains recrutements sont indispensables, comme par exemple ceux nécessaires à la réalisation de la rénovation urbaine du quartier de Grand Vaux, d’autres sont plus contestables comme par exemple ceux pour le suivi de l’intercommunalité et la police municipale.
d) « La poursuite du désendettement de la ville » : oui, il fallait en 2014 stopper la hausse de l’endettement et le réduire quelque peu. Mais dès 2015, pour « gérer » les diminutions de dotations il fallait d’autres choix d’économies que la suppression de services publics utiles aux familles, à l’enfance et aux jeunes. Il fallait prendre en compte le résultat de l’exercice 2014 de 3,2 M€ et profiter de la faiblesse des taux d’intérêt pour financer les quelques investissements maintenus et donc ralentir le rythme du désendettement. Pour 2016 l’intégration du résultat 2015 au budget 2016 aurait permis de trouver le million que M. le Maire recherchait et qu’il a trouvé en augmentant la taxe foncière de 3,86 points (soit + 1,8 M€ de recettes supplémentaires pour la ville)!

La nouvelle promesse : la relance des investissements

Le magazine municipal affiche de nouvelles promesses de M. le Maire : « la relance des investissements, l’année 2016 première année d’un plan de 24 M€ courant jusqu’en juin 2020… »
a) Les engagements électoraux en 2014 de gestion « de bon sens » et de « non augmentation des impôts » n’ont pas été tenus avec pour les Saviniens la double peine :
- moins de services publics en 2015 (si c’est cela le « bon sens « !)
- et plus d’impôts en 2016 et 2017
b) Le ré- engagement de mai 2015 (cf. la lettre du maire justifiant la suppression de services publics) à ne pas augmenter les impôts a vite été oublié…
La dernière et nouvelle promesse est donc ce « plan d’investissement de 24 M€ de 2016 à 2020 ». Mais hors l’opération de rénovation des écoles Ferdinand Buisson (avec 7 classes supplémentaires), nous ne disposons d’aucune information sur ce fameux plan !
Le Maire ne veut pas engager de « travaux pharaoniques », mais au vu de la faiblesse des investissements réalisés de 2014 à 2016, ce chiffre de 24 M€ apparaît incongru. Nous avons de sérieux doutes sur la capacité de cette équipe à investir 24 M€ en 4 ans (24 M€ y compris les aides ou sur les seuls fonds de la ville ?)
Il est impératif à nos yeux que les choix d’investissements qui seraient faits ou seront faits soient débattus par tous les Saviniens…

Lire la suite

La présentation mensongère du budget 2016 dans le magazine municipal « été 2016 »

20 Août 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Maire incompétent, #Savigny-sur-Orge, #Conseil municipal

Présentation du budget 2016 dans le magazine municipal « été 2016 » pages 6 et 23 (la tribune de la majorité)


La date de publication et surtout de distribution de ce dernier magazine municipal publié illustre bien les difficultés de gestion que rencontrent cette équipe et sa faiblesse. Le magazine a été distribué dans les boîtes aux lettres des Saviniens au tout début du mois d’août….alors qu’il était prévu pour le mois de mai (les élus ont validé le « bon à tirer » de leur tribune le 28/04/2016).
Pourquoi ce décalage de 3 mois ? Monsieur le Maire a-t-il choisi de retarder au maximum l’annonce des hausses d’impôts aux Saviniens ? En effet ces hausses d’impôts liés à ce budget 2016 s’ajoutent à celle décidée par la même majorité au Conseil départemental de l’Essonne et au total la facture va être très lourde pour les propriétaires cet automne et pour tous de nouveau en 2017 avec la hausse de la taxe d’habitation.


Manifestement cette équipe est incapable de gérer sa communication dans les délais qu’elle s’était elle-même fixés.


On notera aussi un oubli de taille dans ce magazine, celui de la décision par la seule majorité de la cession du réseau câblé de la ville à Numéricable-SFR en échange de promesses non contraignantes d’investissements pour équiper la ville en fibre optique (sans engagement entre autres de niveau de débit)
La présentation des enjeux du budget 2016 est marquée par des affirmations erronées et beaucoup d’approximations, bref une absence de rigueur traduisant l’incapacité de bien gérer les ressources de la ville de cette majorité.


Les affirmations erronées


a) S’il est vrai que la ville a perdu 6 M€ depuis 2012 (5,6 M€ plus exactement) et 1,2 M€ entre 2015 et 2016, il est faux comme le titre le laisse entendre « sortir de la spirale du désengagement de l’Etat » de considérer que l’Etat est le seul responsable de ces baisses. En réalité la dotation de l’Etat diminue sur la période de 3,8 M€, la différence est une conséquence directe de l’entrée trop tardive (2014) de la commune dans une intercommunalité.
b) La hausse des impôts est justifiée par l’impossibilité de réaliser des économies car ces dernières seraient concentrées « sur 10% du budget et des services publics moteurs pour le cadre de vie » ! Certes les rigidités des budgets des collectivités sont réelles, mais cette affirmation mériterait d’être étayée au regard entre autres des résultats de la section de fonctionnement en 2014 et 2015, respectivement positifs pour 3,2 M€ et 1,9 M€ qui prouvent bien que la ville dispose de marges de manœuvre hors les hausses d’impôts.
c) La « poursuite des efforts de gestion » est illustrée par la maîtrise des dépenses de personnel et son corollaire les baisses des charges générales.
Ainsi, le poste charges de personnel ne représenterait plus que 47% des dépenses en 2016 contre 57% en 2015 ! En fait comme nous l’avons expliqué en Conseil municipal à Monsieur le Maire et à son adjoint aux finances, la comparaison est totalement erronée.
En effet entre 2015 et 2016, le périmètre du budget de fonctionnement a été modifié. En 2016, la ville perçoit en recettes sa fiscalité propre comme en 2015 mais aussi celle de l’intercommunalité qu’elle reverse en dépenses à cette dernière. En conséquence, le total du budget augmente mécaniquement de 6,5 M€ ce qui génère automatique une diminution du poids des charges de personnel et des charges générales par rapport au total (cf. tableau de retraitement joint). Il est tout de même inquiétant de constater que nos élus persistent à comparer des choux et des carottes !
La vérité est que la part des charges de personnel par rapport aux dépenses réelles, à périmètre comparable, diminue de 3,4 points de pourcentage entre le BP 2015 et le BP 2016 (et pas de 10 points!) et cela à la suite de la suppression de services publics d’importance (crèche familiale et centre de la Savinière en particulier).
On notera que la baisse n’est en valeur que de 320 K€ soit 1,4% entre le réalisé 2015 et le BP 2016.
L’affichage dans le magazine municipal de la baisse des charges générales de 1,6 point est faux, puisque retraité, à périmètre comparable, c’est une hausse de 1,7 point que l’on constate !

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>