Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mieux Vivre à Savigny sur Orge

La calamiteuse adoption du budget 2016 de Savigny

5 Juillet 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #Eric Mehlhorn, #Conseil municipal

La saga du budget 2016 de la ville de Savigny commencée le 17 mars s’est terminée le 29 juin.

Les différentes étapes ont été :

  • 17-03 Conseil municipal : Débat d’orientation budgétaire
  • 25-03 Réunion publique organisé par le Maire
  • 8-04 Conseil municipal : Budget primitif
  • 2 -05 Réunion publique organisée par Savigny, notre ville
  • 26-05 Conseil municipal : Subventions aux associations
  • 23-06 Conseil municipal : Compte administratif 2015, hors régie municipale des transports
  • 29-06 Conseil municipal : Compte administratif 2015 de la régie des transports

Il a donc fallu 5 réunions du conseil municipal pour arriver au terme de ce marathon. On aurait pu les limiter à 2 mais les petites manœuvres politiciennes n’auraient pas fonctionné

Lors du débat d’orientation budgétaire, la situation est présentée comme catastrophique, la Ville serait au bord de la mise sous tutelle.

En 2015, pour faire passer la disparition de la crèche, de Sport-Vacance, l’arrêt des subventions de la MJC et la fin de la Savinière, elle avait annoncé une économie de 3,6 millions. Elle doit reconnaître qu’elle n’a économisé qu’un seul million.

Après ces suppressions de services aux habitants en 2015, il n’y aurait pas d’autres issues que d’augmenter les impôts. Après avoir vilipendé la gestion des villes gérées par la gauche pendant des années, laissant à penser aux Saviniens qu’ils auraient fait le bon choix, la majorité municipale prend de nouvelles références en matière de bonne gestion : Athis-Mons, Viry-Chatillon et Choisy-le Roy. Ceci ne manque pas de sel, en outre, il faut reconnaître que ces villes disposent à la fois d’équipements et de services, on y trouve piscines, salles de spectacle notamment qui manquent aujourd’hui cruellement à Savigny. Ces références ne sont prises que pour justifier les futurs niveaux d’imposition.

Malgré une programmation par le Maire la veille du week-end pascal, une réunion publique réunit pourtant près de 100 Saviniens. Le conseil de la Ville en matière budgétaire est appelé en renfort et atteste de la nécessité de relever les impôts. Lors de cette réunion, le Maire est étonnamment peu loquace, laissant son adjoint, S. Béneteau, faire le boulot. Un seul message : Il n’y a pas d’alternative, il manque 1 million. Les responsables sont nommés : Le Gouvernement qui baisse les subventions, la précédente majorité qui a fait entré trop tard la ville dans l’agglomération. Précédente majorité dont il a fait la campagne et accepté le programme.

Lors du conseil municipal du 8 avril, à l’occasion du budget primitif, les décisions suivantes sont annoncées :

  • Hausse de la taxe foncière dès 2016
  • Hausse de la taxe d’habitation à partir de 2017
  • Poursuite de la baisse des subventions pour des associations

Face à cet ensemble de contre-vérités, la liste Savigny, notre ville contre point par point les arguments de la majorité municipale :

Elle a forcé le trait des baisses de subvention de l’Etat en se gardant de préciser que le refus de mettre en place un plan d’éducation de territoire pour lequel l’opposition avait attiré son attention. Elle n’a pas plus évoqué l’amende liée aux manques de logements sociaux. Ces 2 éléments représentent pourtant plus de 500 000 euros. Son laxisme nous coute cher !

Le conseil municipal du 26 mai entérine les dispositions annoncées en votant le détail des subventions aux associations dont la majorité est en baisse.

Coup de théâtre lors du conseil du 23 Juin, la majorité municipale annonce que le résultat de 2015 est excédentaire de 3,5 millions d’euros. Il doit être intégré au budget 2016. Le maire essaie même de faire croire qu’il n’en savait rien au moment du budget jusqu’à ce que Jacques Senicourt lui rappelle que le compte de gestion du Trésorier de la Ville est daté de mars 2016.

Ainsi donc, la conviction des élus de la Liste Savigny, notre ville que le résultat de 2015 était excédentaire se vérifie et que la majorité municipale l’a masqué pour faire passer ces mesures d’austérité incluant hausse d’impôts inutile et baisse des services aux Saviniens injustifiée, soit du fait de suppression de dispositifs municipaux, soit par le biais de l’étranglement des associations sportives, culturelles ou caritatives.

Lors de cette même réunion du compte administratif, le maire indique que le compte administratif de la régie des transports ne sera pas voté car, on l’apprendra plus tard, le report de l’année 2014 est lui aussi excédentaire et il avait été oublié de l’inclure. Quand la poisse vous tient, rien ne marche ! Il alloue toutefois à la régie de transports 80 000 euros sur la base de son déficit de fonctionnement 2015.

Le 29 juin, le compte administratif 2015 de la régie de transports peut être voté, l’excédent de 2014 est intégré, un budget supplémentaire de 80 000 euros est voté en prévision du remplacement d’un troisième bus, deux ont été acquis sur l’exercice 2015. Toutefois, la programmation de bus supplémentaires au moment où on s’interroge sur le devenir de la régie des transports, semble pour le moins incongru. L’inscription de l’acquisition d’un nouveau bus au budget supplémentaire 2016 prise entre le 23/06 et le 27/06 est suspecte : elle semble faite pour justifier a posteriori l’erreur de l’affectation de 80 000 € votée au budget supplémentaire Ville malgré la demande de report du vote de ce dernier par les élus de Savigny, notre ville, du fait de l’erreur comptable au compte administratif 2015 de la régie.

Pour résumer, au moment du débat d’orientation budgétaire il manque 1 million pour boucler le budget.

Au moment du budget primitif, le maire déclare que ce n’est pas 1 mais 1,8 million d’euros qui sont nécessaires. C’est une hausse des impôts locaux de 3 millions qui est votée par sa majorité, ce qui fait beaucoup pour celui qui s’est engagé à ne pas les augmenter ! C’est à se demander où est passé le « bon sens » qui était pourtant son slogan de campagne !

Toutefois, il baisse les subventions des associations qui les avaient déjà vu baisser en 2015. Ces baisses qui ne représentent que quelques milliers d’euros ne représentent que l’épaisseur du trait dans le budget de la Ville mais sont nécessaires pour le maintien de leurs activités pourtant essentielles pour notre commune. Pierre Guyard a indiqué avec force pour la liste Savigny, notre ville que « Nous vous exhortons à nouveau à retrouver le sens des valeurs et de l’intérêt de la dépense publique. »

Lors de la présentation du Compte administratif, il est obligé de reconnaître que le résultat 2015 est excédentaire de 3,5 millions.

NON, la suppression des services n’était pas nécessaire, NON, l’augmentation des impôts n’est toujours pas nécessaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article