Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Mieux Vivre à Savigny sur Orge

Lettre ouverte au maire de Savigny-surOrge

20 Octobre 2016 , Rédigé par nezumi dumousseau Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #Eric Mehlhorn

Le groupe « Savigny, notre ville » composé de Pierre Guyard, Eva Sas, Jean-Marc Defrémont, Lydia Bernet, Jacques Senicourt, Michèle Plottu-Grossain a déposé en Mairie une lettre ouverte à Monsieur Le Maire, Éric Mehlhorn,  à la suite de sa lettre d’information du 19/09/2016 relative à la fiscalité locale.

Le 20/10/2016

Monsieur Le Maire,


Les Saviniens ont reçu ces derniers jours, sous enveloppe, votre « lettre d’information » relative « à la fiscalité locale », lettre recto-verso et document A4 recto-verso plié intégralement payés par nos impôts.
Il est certain qu’une explication et des justifications de vos choix budgétaires et fiscaux étaient nécessaires auprès des Saviniens scandalisés à juste titre par la hausse du taux de la taxe foncière 2016 qui de plus se conjugue avec celle que vous avez votée au niveau du département de l’Essonne en votre qualité de Vice-Président du  Conseil départemental.
Nous constatons que vous avez bafoué délibérément la Loi et les principes de base de notre démocratie locale en ne réservant dans ce courrier à tous les Saviniens aucun espace, sous forme de tribune libre, à votre opposition. C’est un grand déshonneur, un manque de loyauté et un coup de plus porté à nos valeurs républicaines.


Pourtant , vous n’êtes pas sans ignorer l’article L2121-27-1 du Code Général des Collectivités Territoriales qui précise que : « dans les communes de 3 500 habitants et plus, lorsque la Commune diffuse sous quelque forme que cela soit un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du Conseil Municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale… »


Membre du Conseil municipal sous la mandature de Madame Spicher-Bernier, vous n’êtes pas sans ignorer que le tribunal administratif de Versailles a donné raison (jugement en date du 10 octobre 2013) à la requête du groupe d’opposition de gauche « Imagine Savigny » sur ce même sujet.
Après la suppression d’importants services publics pour l’enfance et la jeunesse, la réduction des subventions aux associations, etc… après des hausses d’impôts, vous mettez donc à mal la démocratie locale !


Pour rétablir la parité d’information nous vous demandons un « droit de réponse » à votre lettre aux Saviniens sous une forme à trouver : cela pourrait être un encart spécifique dans le prochain magazine municipal (s’il existe encore !) sur la base des dispositions du règlement Intérieur du Conseil Municipal, hors la tribune libre habituelle.
De plus, nous déposerons des amendements au règlement intérieur du Conseil Municipal en vue de renforcer la démocratie locale et nous espérons qu’ils pourront être débattus et emporter votre accord.
Veuillez croire, Monsieur Le Maire, à notre fort attachement aux valeurs républicaines,
Veuillez agréer nos meilleures salutations
Le groupe municipal d’opposition de gauche « Savigny, notre ville »

Lire la suite

Mehlhorn tente vainement de justifier les hausses d'impôts

20 Octobre 2016 , Rédigé par PS Savigny Publié dans #Savigny-sur-Orge, #Maire incompétent, #Eric Mehlhorn, #Conseil municipal

 

Alors que les avis d’impôts locaux foncier et d'habitations sont arrivés ou arriveront dans nos boites à lettres, vous avez sans doute pu constater pour ceux qui sont concernés par la taxe foncière que celle-ci a augmenté de façon très importante.

Dans le même temps, la Mairie a fait distribuer, la « lettre du Maire » qui se veut une explication à cette hausse très importante.

En fait pour chacun d'entre nous, 2 hausses se cumulent, reposant toutes deux sur la même supercherie.

En effet, la majorité retrécie Les Républicains (LR) du Conseil municipal  a voté une hausse de sa part de 29% en complément de la part de l'ancienne CALPE revenue à la commune, et la même majorité LR du conseil départemental une hausse équivalente (+29%) pour la part départementale. L’une et l’autre l’expliquent par une soi-disant faillite des comptes.

En avril, Eric Mehlhorn annonçait qu’il manquait 1 million pour boucler le budget, annonçant la hausse nécessaire des impôts avant de voter en septembre un excédent de 4 millions d’euros au compte administratif 2015. On passe de -1 à +4. Au département, chacun se souvient du Président DUROVRAY annonçant un déficit de 110 millions d’euros avant de découvrir et devoir voter un excédent de 35 millions d’Euros. Là on passe de -110 à +35 ! C’est grotesque !

Chacun peut constater la grosse ficelle de cette manipulation : annoncer la faillite, voter la hausse d’impôts, puis découvrir qu’on ne manque pas de ressources.

Ces hausses d’impôts n’étaient pas nécessaires, la suppression des services publiques comme la crèche parentale, La Savinière, Sport vacances. Le soutien à la MJC et aux associations saviniennes est nécessaire pour garder à notre commune son attractivité. de même, les baisses de subventions aux associations se sont multipliées au département ainsi que le soutien aux familles pour les collégiens et les crêches.

Il est à noter que la Ville prend comme exemple les taux d’imposition de Ville comme Athis-Mons ou Viry-Chatillon sans comparer les services publics développés dans ces communes qui sont sans communes mesures avec ceux que notre ville propose.

A SAVIGNY, pas de cinéma, pas de piscine, pas de patinoire, pas de pôle culturel, pas de centre de santé, mais des impôts, oui !

Et ce n’est pas fini. Hausse à nouveau en 2017

Nous avions réitéré notre proposition lors du dernier conseil municipal:  la suppression de la hausse de la taxe d’habitation prévue pour 2017, un budget supplémentaire pour la MJC et les associations. elles n’ont pas été acceptés alors même que la majorité municipale devait avouer avoir perçu 800 000 euros supplémentaire de subventions du département sois-disant sans ressources!.

La hausse de la taxe foncière n’était pas justifiée, la hausse de la taxe d’habitation ne l’est pas plus. Il est temps que la raison soit la justification de l’action !"

Mehlhorn tente vainement de justifier les hausses d'impôts
Lire la suite